Mantes La Jolie Histoire du Monde 4b
mise au point d'un outil simple pour une forme en naissance

A/ LE PROJET
B/ LES SOLUTIONS ET OUTILS
C/ LA DOCUMENTATION, LES LOGICIELS, METTRE EN RESEAU SES MACHINES


           
crédit photos: Phillipe Niorthe   
 
 dispositif central
OpenTZT: fondu en cours de la caméra ( mise en abîme) vers une bande vidéo
avec un fondu simultanné sur les deux télés du haut (2 bandes vidéos distinctes et synchronisées)





A/ LE PROJET


Mantes la Jolie Histoire du Monde est une forme de "dispositif-spectacle-installation", de Laurent Vergnault, Collectif 12.
Laurent développe depuis quelques années cette recherche très spécifique autour d'une narration technique et artistique complexe ( multi-diffusion
son et image).

Pour le volet 5 ( en fait 4b) de cette installation, Laurent m'a demandé de l'aider à élaborer la structure technique et informatique de son spectacle.
Sa préoccupation de la pratique technique est une composante essentielle de ce dispositif et de sa définition artistique. La technique est à un jeu égal du comédien.

La donne est la suivante:

*Mutidiffusion vidéo:
-1 écran central, porte aux images
-2 télés avec des diffusion différentes
-2 écrans ( un tableau et un grand écran)
avec des diffusion différentes

*Paramètres vidéos précis:
-format :
résolution DV 720x576
-des fichiers vidéos allant de 8 à 30 minutes, la plus part montés sous Mac et donc fournis en .mov  
-une synchro nécessaire entre les différents fichiers diffuséss
-de la souplesse dans la mise en oeuvre des répétitions ( recalages, envois en direct pour tester, etc...)
-de la captation en temps réel ( 2 caméras)
-un spectacle d'une durée de 1h15/30
-une écriture d'images très précise ( les images et les séquences se renvoient les unes aux autres)

*Multi-diffusion son (8 bus) sous Protools 6.4 LE avec un digidesign 2

*Lumière

*Un acteur ( Chili ) au centre de ce dispositif, avec la possibilité pour le comédien de prendre toute sa place dans le canvas technique écrit ( arrêt de la lecture du Pro Tools, saut de passages, etc...)

*Une économie de moyens extrêmement limitée ( pas d'achat de machines, de la récupération à droite à gauche)





B/ LES SOLUTIONS ET OUTILS


M'étant déjà penché sur les clients  pour schwartzpeter en juin 2007, j'ai proposé à Laurent de travailler en midi pour le pilotage des machines nécessaires à cette multidiffusion.

PRINCIPE:

ProTools permet des pistes midi. Les évènements midi sont encodés sur celles-ci , et renvoyés  pendant le défilement du son via le système client->serveurs.
L'évènement midi ( Key ON avec un numéro de Note précis) est spécifique à chaque machine:
le logiciel vidéo est y paramétré spécifiquement, pour que à la réception d'un évènement précis il déclenche le chargement d'un fichier sur scène ou en preset, ainsi que d'autres ordres ( effets, play/pause, etc...).
Le Controleur midi permet de piloter une bascule en temps réel d'un BUS vidéo à l'autre et de l'encoder simplement sur la timeline du Pro Tools.
On peut dire que la technique de travail ressemble presque à celle des sons et lumières, puisque c'est le son la structure du dispositif.

Client et Serveurs:
J'ai écrit plusieurs versions de clients et de serveurs assurant la transmission du signal, et permettant à des machines mises en réseau de recevoir les infos midi simplement.
Au finish, et de façon à gagner de la ressource sur les machine utilisées, les outils pour acheminer le signal sont devenus de simples fenêtres DOS.
Le client diffuse les infos en broadcast ( aux 255 adresses du réseau paramétré).
Les serveurs reçoivent les ordres et les rémettent sur le système les accueillant ( 
Midi Yoke).
La mise en oeuvre d'un réseau devient simple et tous ces programmes sont des applications copiables et collables depuis une simple clé usb ( de même pour schwartzpeter, openTzt, neuromixer pro, aucune installation n'est requise, si ce n'est celle de Midi Yoke).


MISE EN OEUVRE:

L'objet a été posé techniquement en 2 semaines ( c'est normal quand on met au point un système de travail), avec un certain nombre de problèmes à régler, comme trouver des machines, les faire fonctionner, ou  les dépanner ( cartes firewires, ou réseau, ou vidéo absentes, conflits de hardware..., virus et autres cochonneries).
Au départ du projet, un MAC PRO devait gérer 3 canaux vidéos sous Modul 8, qui  accepte le midi en pilotage.
La machine n'étant pas arrivée à temps, il a fallu trouver une solution de diffusion vidéo qui permette de diffuser  de la vidéo en temps réel, pilotable en midi ( choix de fichiers différents, fades, souplesse d'utilisation,  etc...), et acceptant une entrée composite ou DV.

J'ai balancé un certain temps ( court mais intense) entre Neuromixer Pro 0.5 et
OpenTZT, tous deux gratuits.

Neuromixer Pro 0.5: c'est un stand-alone issu de MAX. En tant que tel il pèse lourd en mémoire.  
Il permet de diffuser en 800x600, avec du son. Il a un gros avantage d'ergonomie midi pour l'encodage de ce projet:
les fichiers des Bus A et  B ont des adresses midi différentes.  Mais sur une machine peu puissante, et avec des fichiers vidéos de 2 à 3 Giga, son "frame rate" chute considérablement ( de 30 fps on peut tomber à 5 images secondes !). Vu le parc de machines que nous avions, ce n'était pas possible.

OpenTZT
: il tient sur des machines peu puissantes, mais  ne diffuse pas de son. Il n'est hélas plus maintenu depuis 2 ans ( le projet dort).
Son frame rate est stable, il est puissant, il fait de la vraie haute déf en diffusion, par contre il faut un peu retrousser ses manches pour le paramétrer ( notamment le midi).  ( Si vous avez besoin de conseils ou d'infos au sujet de OpenTZT, on peut échanger sur le forum de schwartzpeter.)

Tous deux ont besoin de l'installation de QuickTime Installer Free pour les .mov et de WinVDIG.
Ce dernier utilitaire permet d'utiliser la plateforme Quicktime pour récupérer un flux DV quand celui ci n'est pas facilement accessible.

Finalement nous avons utilisé OpenTzt pour les 3 ordis qui gèrent le principal de la multidiffusion vidéo.  
Le MAC PRO est arrivé une semaine avant la première et a été inséré en diffusion vidéo principale ( écran du centre, la porte aux images)... sous Windows XP avec Open TZT...

L'architecture d'écriture de ce projet en images est du même ordre que le son: les images viennent à des moments précis, par rapport à la bande son.
Les deux télés diffusent des vis-à-vis différents. Demême que les deux écrans ( VP2 tableau et VP3 cinéma) .

Concernant ces derniers, qui sont dans une logique de diffusion très simple, mais nécessitant le son du fichier vidéo utilisé,  nous avons utilisé Zoom Player ( licence 40 $). Ce dernier (en version Pro) permet d'éditer des chapitres à l'intérieur d'un même fichier. Et donc de s'y caler précisement. C'est le logiciel que j'utilise en diffusion théâtre avec des bandes vidéos linéaires. Ce n'est pas un logiciel de vjaying, c'est une sorte de windows media player amélioré.
Comme Zoom Player ne reçoit pas le midi, j'ai écrit un petit émulateur clavier, qui permet en recevant un signal midi d'émettre les signaux claviers voulus ( touche space, A, B, etc...) . 
serveur_2_kbd_dos.exe permet donc de piloter d'autres logiciels, autres que zoom player, que vous voudriez télécommander par le réseau.
L
a veille de la première, plutôt que d'être remontée dans la nuit  la bande vidéo de 30 minutes a été chapitrée.
Nous  ne diffusons que des passages de celles ci ( 10 minutes), via des sauts de chapitres, écrits dans Pro Tools, et ordonnés à zoom player.

Le parc de machines utilisées  est le suivant:
*PC Pro Tools , MaxData , Processeur 3GHZ, 1,5GB de Ram DDR2, 65 minutes de multi diff son sous 8 bus, 20 pistes audio, 2 pistes midi d'envoi, 1 piste en mode Rec pour la fonction Midi Thruth ( intervention sur le Midi en manuel par un clavier, si besoin).
*PC Video Centre, MAC PRO sous Windows XP, Processeur 2,5GHZ, 2 GB de Ram, carte vidéo ATI Radéon 9700 ( il est sous employé)
*Portable PC TV Jar, Toshiba Satellite, Processeur 1,5GHZ, 512Mo de RAM, carte ATI 128 Mo
*Portable PC TV Cour, ACER, Processeur 2,5GHZ, 512 Mo de RAM, carte NVIDIA 256 Mo
*PC Grand Ecran, HP, Processeur 3Ghz, 1GB de RAM DDR1, carte vidéo additionnelle en port PCI, 8 Mo ( une antiquité et un miracle)
*Portable PC Tableau,  Processeur 1GHZ, 128 Mo de RAM, carte vidéo ATI 64Mo
*Portable PC Schwartzpeter, Processeur 1Ghz, 128Mo de RAM

*un HUB éthernet en 10M/s ( ok pour les données transitées sur ce projet)

Ce qui est frappant, bien sûr, c'est l'absence totale d'homogénéité.  Le seul paramètre important était d'autre sous XP pour faciliter la mise en réseau de tout ce petit monde.

CLICKER DROIT POUR AFFICHER LE SYNOPTIQUE LOGICIEL FINAL




C/ LA DOCUMENTATION, LES LOGICIELS, METTRE EN RESEAU SES MACHINES

Vous pouvez consulter la documentation des outils mis au point à l'occasion de ce projet :
-clients
-serveur midi
-serveur émulateur de clavier

les downloads de cette suite d'outils:
-les clients ( vieux client_solo, client_multiple_IP, client_broadcast) c'est ICI
-les serveurs ( serveur_2_midi, serveur_2_kbdemulator)  c'est ICI

Il est à préciser que je vous recommande les versions DOS ( client_broadcast, serveur_2_midi_Dos, serveur_2_kbd_Dos). Elles ont fait leur preuves sans décrocher.
La version graphique du Client_multiple_IP est bien à utiliser en phase de test ou de recherche ( muter certaines adresses, envoyer du midi avec son générateur de signaux etc), mais n'a pas la même stabilité que le client en broadcast.  

Paramétrer simplement son réseau:
1. mettre ses machines avec le même nom de WORKGROUP
2. panneau config -> connexions reseau et internet -> connexion reseau
3. connexion réseau local click droit proprietés
4. selectionner dans la liste TCP IP puis propriétés
5. prendre la configuration alternative ( celà permet de se garder son accès internet chez soi sans mettre le bazar ....)
6. adresse alternative:  IP: 192.168.1. quelquechose  / masque 255.255.255.0 / passerelle defaut rien / DNS 192.168.1.1 / c'est tout !
7. appliquer, quitter, et c' est ok. Certaines machines ont besoin d'un rédémarrage.

Conseils:
-Les câbles RJ45 droits sont utilisés dans le cas d'un Hub. Sinon de machine à machine prendre un câble croisé.
-Préférer si possible le réseau en filaire ( plus stable que le wifi dans son débit)
-D
ans le cas d'un réseau en ethernet, enlever la connexion wifi au commutateur. Windows n'aime pas du tout
-Bien attendre que la détection de réseau se soit faite et que ce soit connecté
-Ne pas oublier d'autoriser le client et le serveur dans les pare feux de votre système
-Si vous souffrez en général de vos fire wall et antivirus, je suis sous le couple AVAST et ZONE ALARM, éditions familiales et libres. ET je joues avec ces derniers actifs !

Remarques:
-si quelqu'un connait un logiciel ( autre que Mc Drive) et freeware pour accéder de win à un disque dur MAC, je suis preneur ! c'est l'enfer !

voilà. c'est tout pour aujourd'hui. christoph guillermet.